Bilan 2014-2021

Que s’est-il passé pendant ce mandat ?
Notre mandat de 6 ans a été prolongé d’un an en raison de la pandémie qui a frappé le monde et ces derniers mois ont été riches en actions. C’est pourquoi j’ai choisi de vous parler, pour
commencer, de cette singulière période qui a presque éclipsé les 6 années précédentes, dont
vous trouverez le bilan un peu plus bas.
Pendant le confinement, nous avons travaillé en équipe pour essayer d’être utiles au plus grand nombre. Malgré le standard de l’Ambassade, de nombreux compatriotes ont fait appel à nos services ou nous ont appelés à l’aide.
J’avais installé, chez moi, une sorte de quartier général qui centralisait les demandes, répondait aux questions et lançait, en cas de besoin, les procédures d’urgence. Le «Covid.Tips» de Frédéric Waeber a été aussi un lieu de rencontre pour tous auquel je m’étais jointe.
Vous n’imaginez pas combien de personnes avaient juste besoin de parler pour briser leur solitude à qui nous avons apporté du réconfort.
Il a aussi fallu faire face aux besoins de médicaments indispensables et les faire entrer à Maurice,également venir en aide à des familles qui avaient besoin d’être évacuées sur la Réunion.
J’ai pu participer aux commissions des bourses scolaires en visio conférences et nous avons constaté un nombre accru de demandes de personnes dont la situation s’était dégradée et avons pu y répondre. Dieu merci, l’AEFE a assoupli certaines règles et débloqué des fonds supplémentaires tout comme le MAE ce qui a permis de verser une aide ponctuelle jusqu’en juin 2021 à nos compatriotes en détresse.
Sur le terrain se trouvaient Charles de LOPPINOT, Frédéric SiGRIST, Frédéric WAEBER.
Grâce au WAP 5 (work access Permit) ils ont pu se déplacer et nos compatriotes ont toujours pu bénéficier de leur

PRESENCE, DISPONIBILITE, COMMUNICATION et ACTION

Distribution de masques ,de fruits et légumes ( et là nous remercions Proxy Fresh de sa générosité et Flame Phoenix de nous avoir aidé à les distribuer).
Enfin, parce que nous sommes tous solidaires, il était important pour nous de venir en aide à nos amis mauriciens durement touchés, ce que nous avons fait à travers notre participation ponctuelle aux campagnes de Caritas et aux demandes d’aide.


Revenons maintenant aux actions relevant de mon mandat « normal ».

Tant à Maurice qu’aux Seychelles, j’ai siégé aux comités d’Action Sociale (CCPAS) ce qui m’a permis de rester au plus près des besoins de nos compatriotes et de les exprimer à l’AFE.
Nous avons défendu le pouvoir d’achat de nos anciens, veillant à ce que leur allocation soit augmentée au mieux des possibilités. J’ai participé également aux Conseils d’établissement et aux Conseils de gestion des divers établissements scolaires de l‘AEFE et ai défendu leur cause auprès du Ministère des Affaires Étrangères qui gère l’AEFE.

Dans le domaine pratique
Initié par Edouard COURTIAL, Secrétaire d’Etat aux Français de l’Étranger en 2012 , à qui j’en avais longuement parlé, nous, conseillers AFE, avons sans cesse remis sur le tapis le projet de certificat de vie unique. Enfin, il a vu le jour y compris sous forme dématérialisée depuis novembre 2019.

La CFE
J’ai fait partie des administrateurs qui ont participé à la réforme des cotisations de manière à obtenir une assiette plus juste, ce qui a permis :


• À de nombreux adhérents de voir baisser le montant de leur cotisation
• L’abandon du paiement de 2 ans de rétroactivité
• La création d’un coefficient de fidélisation
• La création d’une 3ème catégorie aidée de 201 euros/trimestre ouverte également aux retraités
• La création d’une catégorie Jeune
• La mise à disposition d’une carte vitale
• L’augmentation des établissements acceptant le tiers payant et le remboursement à 100% des frais d’hospitalisation. C’est désormais notre partenaire MSH qui vous guidera en cas d’hospitalisation
• La possibilité d’adhésion du conjoint étranger
• La clarification des montants des remboursements

Signalons que l’adhésion à la CFE se fait sans questionnaire de santé, sans limite d’âge et sans plafond pour le remboursement des soins.


La CMU
Les Français établis hors de France et qui rentrent s’installer définitivement en France peuvent bénéficier d’une dérogation à la procédure ordinaire et ont droit à un accès immédiat à la couverture maladie universelle : la CMU.


La carte vitale
Une loi prenant effet au 1er juillet 2019 retirait la carte vitale aux retraités ayant travaillé moins de 15 ans en France. Nous nous sommes insurgés et avons obtenu que ce délai soit ramené à 10 ans et avons obtenu que pour ceux qui ont travaillé moins de 10 ans, la carte soit maintenue encore 3 ans.


Le STAFE
Après la suppression de la réserve parlementaire (3M d’euros), nous, conseillers AFE, avons
obtenu qu’une somme de 2M d’euros soit consacrée à aider les projets des petites associations.
Si des projets ont été refusés à Maurice c’est parce qu’ils ne respectaient pas le cahier des
charges imposé par le ministère et donc n’ont pu être retenus. Il en va de la crédibilité du Conseil
Consulaire chargé de les étudier.

conseillers AFE de 2014-2021

Dans le domaine de l’enseignement
La langue de la République est le Français, souligne l’article 2 de notre Constitution.
En 1990 l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger) a été créée pour promouvoir un réseau scolaire unique au monde pour l’éducation des enfants français résidant hors de France.
Les restrictions budgétaires des dernières années avaient rendu la situation difficile pour les établissements puisqu’une somme de 33 millions avait été amputée du budget de l’AEFE. Le gouvernement a entendu les réclamations des Conseillers et a alloué cette année une somme de 24,6 millions d’euros à l’AEFE ce qui a donné une plus grande marge de manoeuvre aux gestionnaires de ces établissements.
Le montant des bourses scolaires permet également de couvrir les besoins des familles et nous avons obtenu le relèvement Quotient maximum qui a permis à plus de familles de la classe moyenne d`en solliciter. Toutefois il faut signaler que nous remarquons une lente érosion du nombre de demandes de bourses !

La Fiscalité
Devant la discrimination fiscale existant entre les Français résidant en Europe et ceux hors
espace européen, nous avons élevé de nombreuses protestations et avons saisi le défenseur
des Droits.

Mes actions pour défendre l’image de la France à Maurice
Pour les nouveaux arrivants, la présence française à Maurice est une évidence. Toutefois, si elle est aussi vivace encore aujourd’hui c’est parce que les «binationaux» comme moi se sont battus au cours des siècles pour que l’action de la France soit toujours reconnue.
J’avais déjà participé aux cérémonies du bi-centenaire de la bataille de Grand Port et, avec l’aide de la sénatrice Joëlle GARRIAUD-MAYLAM, fait installer à Mahébourg la table d’orientation sur laquelle est dessinée la position des bateaux pendant ce combat.

table d’orientation @ Mahébourg [Maurice]

En 2015, j’ai présidé le comité d’organisation des cérémonies du tricentenaire de la présence
française. Pendant toute la semaine, le drapeau français flotta aux côtés du drapeau mauricien. La participation des enfants des écoles mauriciennes au concours de dictée et de peinture, celle des élèves de l’école hôtelière Sir Gaëtan DUVAL à une compétition de « top chef » présidée par le grand chef français Michel BRUNEAU a montré l’intérêt des mauriciens pour l’événement. Le député Alain MARSAUD a planté un arbre souvenir au jardin des Pamplemousses tandis que Sir Anerood JUGNAUTH, Premier Ministre, inaugurait au Caudan le monument du Tricentenaire, conçu par Maurice GIRAUD et réalisé par des artistes mauriciens, enfin, la Présidente de la République, Madame Ameenah GURIB-FAKIM nous fit l’honneur de recevoir au Réduit les invités du dîner de gala aux côtés du Premier Ministre par intérim, l’honorable Xavier-Luc DUVAL. Il a été servi par Jacqueline DALAIS selon le menu imaginé par le chef étoilé Michel BRUNEAU.

monument du tricentenaire de la présence
française @ Maurice

En 2018, pour honorer les mauriciens volontaires de la Grande Guerre, sous l’impulsion de Madame Christine CHOMPTON-AHNEE, les élèves de l’Ecole du Centre et du lycée de Labourdonnais, avaient imaginé un formidable monument de mémoire où chaque combattant était nommé. Après son exposition à Maurice, j’ai emporté ce monument de plus de 30m de long sur 2m50 de haut à la session de l’AFE et l’ai exposé, faisant l’admiration des conseillers et des personnalités. Madame Chompton-Ahnee et deux de ses élèves furent invités à Paris grâce à la générosité d’Air Austral, logés grâce à M. Jean-Pierre BANSARD et les deux élèves mauriciens déposèrent la gerbe de l’Afrique sous l’arc de Triomphe.
Un film en hommage aux combattants venus d’ailleurs que j’avais imaginé et fait réaliser par
SoundLaps grâce aux archives de l’armée fut présenté à l’AFE pour l’occasion devant les
ambassadeurs alliés et fut très apprécié. Enfin, à mon invitation et sous le patronage de SEM Emmanuel COHET, ambassadeur de France, le 11 novembre 2018, David KRAM, compositeur australien, vint faire jouer à la Cathédrale St Louis la Cantate pour la Paix qu’il avait composée en hommage aux morts de la grande guerre.

L’orchestre et les choeurs du Conservatoire François Mitterand menés par Claudie RICAUD et l’orchestre de la Police dirigé par Jean-Claude SEEVRAZ l’exécutèrent de façon magistrale, jouant ensemble pour la première fois.
Actuellement, avec le soutien de l’ambassade de France, j’ai attiré l’attention du gouvernement mauricien sur la collection des toiles d’artistes français offerte par M. de ROCHECOUSTE et elle sera bientôt restaurée et trouvera sa place dans le nouveau musée.
Pour finir, il est important que la présence française soit marquée dès de 18ème siècle. C’est pourquoi je fais partie d’une association qui s’occupe de sauvegarder les tombes des premiers arrivants au cimetière de l’Ouest avec le soutien de l’Ambassade de France. Pendant deux années, nous avons obtenu, pour ce faire, l’aide du STAFE mais qui ne sera pas renouvelée, un autre organisme prenant en charge les cimetières désormais.

En conclusion je dirais que je me suis efforcée de répondre à toutes les sollicitations de nos compatriotes, essayant d’apporter la meilleure des solutions à leurs problèmes et dans les délais les plus brefs.

Je vous remercie de votre confiance et j’espère l’avoir méritée.
Bien amicalement
Michèle

Ce contenu a été publié dans Action culturelle, Agenda, Elections, Enseignement, Newsletter, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.